Parvis Gare de Bayonne


Le Syndicat des transports du Pays Basque et la ville de Bayonne organisent, du 15 mai au 16 juin une concertation réglementaire à propos du futur aménagement du parvis de la gare de Bayonne. (Lire la suite)
Une réunion publique de présentation du projet a eu lieu le 11 mai. Elle a réuni environ 250 personnes qui ont pu poser des questions et formuler des propositions d'aménagement du parvis. Les Bayonnais peuvent, d'ici le 16 juin 2017, contribuer à la réflexion en déposant des avis sur trois registres qui sont situés à la Gare de Bayonne, à l'Hôtel de Ville et dans les locaux du Syndicat des transports, au siège de la Communauté d'Agglomération du Pays Basque (15, avenue Foch).
Vous pouvez aussi contribuer à la réflexion sur cette plateforme, deux manières : en répondant aux questions qui sont posées dans la section "Avis" ou en contribuant directement sur la carte interactive. 
Tous les avis, commentaires et propositions qui seront formulés sur cette plateforme seront inclus dans le bilan de la concertation.
N'oubliez pas de partager vos avis sur les réseaux sociaux pour qu'ils soient relayés et complétés par vos amis !

 

La boîte à questions

Vous vous posez une question à propos du projet de réaménagement du parvis de la gare de Bayonne ? Vous souhaitez en savoir plus à propos de la concertation sur ce projet ?

N'hésitez pas à poser votre question ici. Nous y répondrons dans les plus brefs délais. 

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre questions dans la liste de questions ci-dessous, vous pouvez nous envoyer votre question via le formulaire suivant

captcha

Parvis de la gare

Le projet prévoit à proximité du parvis une maison du vélo avec la possibilité de stationner des vélos. Par ailleurs, dans le cadre de la rénovation du parking, il sera prévu l'installation d'arceaux à vélos. Des arceaux à vélos complémentaires sont envisagés sur le parvis avec l’étude d’abris sous réserve de l’accord de l’Architecte des Bâtiments de France (cône de visibilité avec la citadelle et l’église st Esprit ).

Ces escaliers ont été aménagés par la SNCF  avec la réalisation du souterrain et de l’accès ouest aux quais de la gare. Ils  n’offrent effectivement pas d’accès aisé pour les voyageurs ou les personnes ayant des contraintes dans leurs déplacements (bagages, poussettes, etc…) y compris pour les personnes à mobilité réduite.

L’objectif du pôles d’échanges vise justement à faciliter les conditions de correspondances entre les différents modes de transports notamment pour l’accès au train (quai 1 et quai 2) . Les gares modernes sont généralement dotées de système d’escalators ou de plans inclinés (ex gare de Bordeaux St Jean)  pour permettre des cheminements continus offrant les meilleurs conditions  de circulations aux voyageurs à l’instar des espaces d’accueil ou grands équipements recevant du public (aérogares, aéroports, centre commerciaux, etc.).
Le projet d’aménagement du parvis comprend un projet de rampe reliant le parvis au souterrain voyageurs ouest de la gare avec une déclivité la plus optimisée évitant ainsi de monter puis de descendre les escaliers d’accès à l’actuel souterrain.
Cette opération doit faire l’objet d’une étude technique approfondie menée par la syndicat des transports. Elle  intègrera notamment les enjeux d’ interfaces et de coordination avec le projet SNCF de mise en accessibilité des quais de la gare ( horizon 2021) et de modernisation du bâtiment voyageurs  (2020) . Cette rampe constituera une plus-value indéniable pour l’accessibilité à la gare et à ses quais . Elle offrira une continuité aux déplacements depuis ce souterrain jusqu’au quai 2, ce dernier devant être muni d’un escalator pour accéder plus aisément aux trains TGV et TER.
Le parcours et la  chaîne de déplacements pour un voyageur muni de bagages descendant de la station tram bus pour prendre son train TER ou TGV au quai 2 TGV sera alors considérablement amélioré en empruntant le  parvis piéton, la rampe puis l’escalator d’accès au quai.  
L’accès sans contrainte aux 3 quais de la gare pour les PMR restera organiser depuis le souterrain Est doté d’un ascenseur pour chaque  quai. Les contraintes d’insertion ne permettent pas de positionner ces futurs  ascenseurs depuis le souterrain ouest.
 
 
 
Voir sur le site
Ine f


Le périmètre de la concertation est celui du parvis de la gare, c'est-à-dire de l'esplanade qui est occupée aujourd'hui par la gare routière, la dépose minute et quelques places de stationnement, jusque devant l'église . Vous pouvez visualiser le périmètre sur cette page : Objectifs de la concertation.
 

Bonjour,

Les véhicules, quels qui soient, passent en effet très près de cet immeuble. Le trottoir fait actuellement 2.7 mètres de largeur et va être élargi dans le cadre du projet à 4.3 mètres, soit, 1.6 mètres de plus sur la section la plus étroite.
 
Cet agrandissement de l’espace entre la voirie et les façades permettra de réduire les nuisances occasionnées, qu’elles soient environnementales ou sonores.
Coté Eglise, les trottoirs seront là-aussi élargi et les distances entre le bâtiment et la circulation seront supérieures à 6 mètres pour la partie la plus étroite.
 
Concernant les vibrations, il est difficile de déterminer l’impact des bus et celui des nombreuses voitures et autres véhicules lourds qui circulent à cet endroit et qui peuvent générer des vibrations.
En effet, il est important de préciser que les éventuelles vibrations peuvent aussi être provoquées par des irrégularités sur la chaussée (fissures, nids de poule, raccord, déclivité etc.)  ce projet est l’occasion de reprendre les structures et les surfaces de voiries qui permettront ainsi d’avoir des voiries neuves de meilleure qualité, avec moins d’irrégularités et donc plus adaptées aux regard des circulations qui y passent.
 
Il est important de noter que les véhicules du Tram’bus qui circuleront à cet endroit seront des véhicules 100 % électriques qui génèrent beaucoup moins de vibrations. D’autre part, la réduction importante des véhicules sur ce secteur va permettre aussi de réduire les nuisances.
Cordialement